Toujours plus haut

Janvier 2015 a été un tournant radical pour la construction bois en Suisse. En effet, les normes incendie qui restreignait la hauteur et l’affectation des bâtiments en bois ont été révisées. Le bois est dès lors traité comme les autres matériaux métal ou béton. La hauteur maximum de bâtiment a été repoussé à 100m hors sol. Aucun bâtiment en bois n’est encore construit dans le monde avec ces hauteurs-là. Cependant la technologie est là et est prête.

Historiques

Au japon, datant du 6ème siècle, cette pagode de 5 étages mesure 32.5m et se compose d’une structure entièrement en bois sans aucune ferrure. Les avant-toits mesurent près de 5.0m.

horyuji2

 

En France voisine, en 2013, un immeuble de 4 niveaux en ossature bois a été construit à 4000m d’altitude. Il est autonome énergétiquement et peut accueillir plus de 120 personnes.

mont-blanc-1602785_960_720

 

En Suisse, le bâtiment Tamedia à Zurich tient le record de hauteur en Suisse pour les construction bois avec ses 7 étages depuis 2013.

tamedia

 

En Norvège, en 2015, un immeuble de 14 niveaux a été construit avec une structure porteuse en bois.

treetbergen_novège

 

En Suède, le projet d’un immeuble de 35 niveaux est en cours d’étude et verra le jour en 2020.

Vasterbroplan

 

Et la Suisse dans tout ça?

Cette année 2017, le premier bâtiment haut de Suisse en bois est en train de voir le jour. Construit dans une zone industrielle de Zug, un bâtiment de bureau de 36m de haut sera le plus haut bâtiment suisse en bois

 

Problématiques

La plus grande problématique dans la construction de bâtiments hauts est l’augmentation considérable des charges qui agissent sur la construction. Les charges verticales s’additionnent à chaque étage. Les forces de vent ou de séisme sont exponentielles en fonction de la hauteur. Pour tous les matériaux, ces contraintes demandent des connaissances techniques très pointues. Dans les constructions en béton ou en métal, ces techniques sont au point car les ingénieurs ont une grande expérience. L’utilisation du bois dans les grandes constructions n’est possible que depuis quelques années avec le développement de nouvelles technologies d’assemblages, de collage et des connaissances techniques sur le matériau. Le bois n’a plus beaucoup de limites ni dans ses dimensions ni dans sa qualité. Il est donc tout à fait adapté pour des constructions plus grandes.

Par son caractère inhomogène et vivant, il reste plus complexe à dimensionner et rend sceptique plus d’un promoteur. Les charpentiers connaissent leur matériau et sont prêts à vous prouver que la construction bois peut prendre de l’envergure.

Conclusion

Actuellement, la hauteur des bâtiments bois est freinée surtout par les mentalités qui peinent à évoluer et par les coûts qui sont encore plus élevés pour des bâtiments très haut en bois. Cependant, de plus en plus de projets réels sont construits à travers le monde. Peut-être que la tendance passera nos frontières. N’ayez pas peur et lancez-vous sur des projets d’envergures en bois.

Back to top